Partage

Un domaine sans soufre… Mais qui souffre

27383

Lors d’un séjour en côte d’or, j’ai tout fait pour rencontrer Aurélien Febvre, en ayant entendu parler plusieurs fois et ne sachant pas contenir ma curiosité. J’ai finalement rencontré son père, parce qu’Aurélien, oenologue qui a repris le vignoble familial en 2006, est un homme très occupé, entre ses propres vignes et ses conseils d’oenologue qui s’arrachent un peu partout. Mais son père a été charmant, alors je suis restée et j’ai posé mes 4576976 questions.

C’est que l’homme a des idées, et qu’il fait du bon boulot. Pourtant, si vous me connaissez, vous devez savoir que même si j’aime l’innovation et la surprise en bouteille, j’ai un peu de mal avec les vins naturels,  les trouvant parfois un peu trop… naturels.

Double curiosité donc… Goûtons!… J’avoue que je suis septique au premier verre… Mais je change de vin pour un côteaux de l’Auxois 100% Chardonnay, voulant aller au bout de ma découverte du jour, et là??? bim! qu’est ce que c’est que ce vin? Aaaaah, vous aimez, semblaient me demander les yeux du monsieur Febvre père, surement dépité par mon manque d’enthousiasme de départ. Mais oui, j’adore! C’est tout ce que j’aime, dans un vin blanc, acide, minéral… J’avais le sentiment qu’une pluie d’été venait me surprendre, jusqu’aux frissons qui l’accompagnent en général. C’était délicieux.

Voyez-vous, ce vin n’est ni sulfaté, ni collé, ni filtré. C’est du Bio nature. Et même vegan, donc… Il va falloir que je revoie donc mon avis (que j’aimerais moins tranché) sur les vins naturels, je vous assure que je fais des efforts!!

Et l’élevage est en fût? Mais noooon (j’avoue, j’aurais pu lire la plaquette avant, j’aurais posé moins de questions sottes), en jarres de terre cuite achetées en Italie et pendant 11 mois.

aurelien febvre1

Je suis donc repartie avec ma caisse de ce vin divin, pour le faire goûter à ceux qui en auront la curiosité…

9500-blanc-en-jarre-terre-de-thorey-tendre-igp-coteaux-de-l-auxois-1

Cependant, alors que je me souviens des mots de Monsieur Febvre père sur le peu de bouteilles à vendre, en raison d’une année catastrophique niveau climat, j’entends dire que 2017 a été pire. Il semblerait même que les gelées ont eu raison de 96% de la récolte. Cela me peine pour lui, pour nous aussi. Et je croise les doigts pour qu’il tienne bon dans cette idée d’aller vers le meilleur de sa terre.

aurelien febvre2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s